À l’heure où la situation environnementale préoccupe de plus en plus le monde, l’énergie renouvelable devient une alternative potentielle. De nombreux particuliers investissent ainsi dans les panneaux photovoltaïques pour produire leur propre électricité. Afin de favoriser encore plus le développement de l’investissement dans l’énergie solaire, les pouvoirs publics obligent les producteurs d’électricité comme EDF de racheter l’énergie produite à un prix très incitatif. Mais le barème du prix de rachat de l’électricité photovoltaïque ne cesse d’évoluer.

Produire et vendre son énergie solaire à EDF

Le fournisseur d’énergie photovoltaïque a le choix entre deux possibilités de rachat à savoir vendre le surplus de sa consommation, ou vendre la totalité de la production et racheter ce dont il a besoin. Cependant, le second cas est plus rentable, car l’énergie solaire est plus chère à la vente que l’énergie nucléaire.

Afin de vendre son électricité à EDF, il est nécessaire d’entreprendre quelques démarches administratives. Après la validation de la demande de raccordement, le particulier devient fournisseur d’électricité et signe un contrat d’une durée de 20 ans. Ce contrat stipule les conditions de mise à disposition de l’énergie, le tarif de rachat du kWh ainsi que les conditions de révision de ce tarif.

Des tarifs ajustés tous les 3 mois

Le tarif de rachat de l’énergie photovoltaïque est ajusté tous les trimestres par la CRE ou la Commission de Régularisation de l’Énergie qui transmet ensuite sa délibération au gouvernement. Le niveau des prix est calculé par rapport aux demandes de raccordement qui ont été déposées au cours du trimestre précédent. Ainsi, ce prix de rachat varie selon la date de la demande de raccordement du fournisseur.

Le prix de rachat de l’électricité est également réévalué tous les ans en fonction de l’inflation. Ces dernières années, on a remarqué que ces prix sont réduits d’environ 10 % par rapport à l’année précédente pour les nouvelles demandes de contrat. Quant au tarif fixé dans le contrat, il n’est pas atteint par la dégressivité annuelle, il est garanti pour 20 ans, c’est-à-dire, pour toute la durée du contrat.

Évolution du prix rachat électricité 2016

Le premier trimestre 2016, la CRE a annoncé la réduction des tarifs de rachat d’énergie photovoltaïque, applicable du 1er janvier au 31 mars. Les installations intégrées au bâti ont connu une baisse de 1,5 % tandis que celles qui sont intégrées de manière simplifiée au bâti ont vu leur prix d’achat diminuer de 4 %.

  • Intégration au bâti [0-9kW] : 25,00 c €/kWh
  • Intégration simplifiée au bâti [0-36 kW] : 13,83 c €/kWh
  • Intégration simplifiée au bâti [36-100 kW] : 13,13 c €/kWh

Pour la période du 1er avril au 30 juin 2016, les tarifs d’achat de l’énergie photovoltaïque ont de nouveau connu une réduction de 1,5 % pour l’intégration au bâti et de 4 % pour l’intégration simplifiée au bâti.

  • Intégration au bâti [0-9kW] : 24,62 c €/kWh
  • Intégration simplifiée au bâti [0-36 kw] : 13,28 c €/kWh
  • Intégration simplifiée au bâti [36-100 kW] : 12,61 c €/kWh

Entre le 1er juillet et le 30 septembre, les installations photovoltaïques intégrées au bâti ont vu une baisse de 1,5 % par rapport au trimestre précédent. Quant à celles qui bénéficient du tarif d’intégration simplifiée au bâti, leurs prix ont diminué de 4 % par rapport au 2nd trimestre.

Les nouveaux tarifs de vente de l’électricité photovoltaïque applicable du 1er octobre au 31 décembre 2016 ne sont pas encore connus. Il faudra pour ce quatrième trimestre, attendre vers la fin du mois d’octobre pour les connaître.